Skip to: site menu | section menu | main content

Currently viewing: Ensarnaut.com » Environnement » Les Alentours
Français English Deutsch

Les Alentours

Les éco-logis d’Ensarnaut sont au cœur de cette Gascogne Bossue, vaste mosaïque, où chaque colline, chaque combe, chaque échappée est le prétexte d’un paysage unique et surprenant.
C’est le curieux mélange d’une campagne à la fois sauvage et apprivoisée. L’habitat, très dispersé, est desservi par un maillage dense de petites routes et de chemins qui invitent à la flânerie.

Serpentant entre les fermes équerres en terre crue, ils vous mèneront de castelnaux en bastides, de sauvetés en motte castrales, de moulins à vent en chapelles cachées. Chaque déplacement devient une promenade émaillée de surprises, et la région vous invite à lire l’histoire des villages Gascons à « paysage ouvert ».
Les « fermes-équerre » : Les nombreuses fermes alanguies aux sommets des mamelons, font penser à de gros chats faussement assoupis. Les différentes techniques de terre crue, (pisé, torchis, adobe, damiers) utilisées pour la construction, résultent des matériaux locaux et peuvent varier d’une vallée à l’autre. L’inévitable mare atteste encore de l’emplacement de la « carrière d’argile ». Les dépendances et le logis, agencés en équerre, dos aux vents humides et froids de l’ouest et du nord, forment une cour abritée vers l’est et le sud et témoignent également de l’adaptation attentive et pleine de bon sens des paysans aux spécificités de leur terroir (leur « païs »).
Les sauvetés : Établis au début du Moyen-Âge par des communautés religieuses, les fameux villages abbatiaux ou sauvetés, sont les plus anciens du Gers. Simorre est une des premières sauvetés. Son église fortifiée est tout à fait surprenante.
Quant au village, il a beaucoup de charme, avec ses ruelles étroites et ses vieilles maisons à colombage et à encorbellement.
Les castelnaux : Ils ont étés installés par des seigneurs laïcs, au début de la féodalité. Edifiés sur d’anciens sites défensifs, ils offrent des points de vue remarquables.
Le village de Castelnau-Barbarens, avec ses pousterles (escaliers) et ses maisons anciennes agrippées aux flancs abrupts du promontoire, révèle de nombreux témoignage de son passé.
Les bastides : Libérées de la protection mais aussi de l’emprise des pouvoirs religieux et seigneuriaux, les villes nouvelles, ou villes franches, succèdent aux sauvetés et aux castelnaux. Elles se développent selon une logique commerciale. La bastide s’organise autour de sa halle centrale, bordée de couverts abritant les échoppes, et desservie par un plan rectiligne et régulier de rues perpendiculaires et d’îlots rectangulaires. Masseube en est un bon exemple.