Le Blog d'Ensarnaut

Eco-Gîtes, Poneys, Art et Nature en Gascogne

Le dentiste équin (ou la dentiste équine?)

Posted by ensarnaut on janvier 26, 2014

 

Ayant constaté une perte d’état de nos “séniors” (Mouchette et Timbell 27 ans, Bidule 30 ans!) nous avons fait appel à Muriel Tudziarz, dentiste équin réputée pour son exceptionnelle douceur alliée à sa grande compétence.

Les dents des chevaux poussent tout au long de leur vie, ceci pour compenser l’usure de l’abrasion lors de la mastication des aliments. Cette usure est de l’ordre de 2 à 3 mm par an.  Si l’usure n’est pas parfaitement équilibrée, la croissance peut engendrer des saillies tranchantes et le cheval se blesse en mangeant ou souffre du contact du mors. Il donc important de faire surveiller la bouche des équidés par un professionnel et d’y penser lors de signes suspects, comme un amaigrissement soudain par exemple.

Montages11

Nous avons été ravis de l’approche de Muriel, toute en douceur et dans l’attente de l’adhésion du poney.

Honte sur nous!… subjugués, nous avons omis de repérer comment elle obtenait une ouverture décontractée et maximale de la bouche, sans devoir tenir la langue comme on l’avait toujours vu faire jusqu’à présent!!

DSC_0038 compressé

Une première intervention, sur des bords tranchants repérés du bout des doigts. Bidule est en liberté, libre de bouger, de reculer, en compagnie de ses  copains, et donc rassuré. Notez que c’est Muriel qui se baisse à son niveau pour lui laisser son port de tête naturel .

 

sélection blog

Nous sommes chaque fois surpris de voir comment les chevaux acceptent  le “pas d’âne”. Eux qui paniquent naturellement à la moindre contention, supportent stoïquement d’avoir les dents sur de la ferraille et la bouche bloquée en position de grande ouverture, situation et sensations complétement hors de leur schéma naturel!!

DSC_0036 compressé

Un petit coup de râpe pour Bidule, lui si farouche et délicat dès qu’il s’agit de sa tête… En le laissant reculer, avancer, bouger , en le suivant dans tous ses mouvements,  Muriel nous offre un surprenant “pas de deux au pas d’âne“!!

sélection blog1

Timbell nous a abandonné une de ses dents qui bringuebalait. On peut voir les  circonvolutions de l’émail plus dur, pour meuler. La couleur noire n’est pas de la carie, mais de la pigmentation par les aliments. Au toucher, les parties lisses sont comme de l’ivoire, et certaine arêtes comme des rasoirs.

Il faut se rappeler que les dents du cheval poussent toute leur vie et sont faites pour être émoussées, ce qui fait que l’emploi de la râpe n’est absolument pas douloureux pour eux alors que ce serait insupportable pour nous.

Pour en savoir plus, allez vite faire un tour sur le blog de Muriel:  http://dentisteequin.unblog.fr/

… et pour ceux qui s’occupent de chevaux, si le dialogue cheval / dentiste ressemble plus à un pugilat qu’à un tango…

                                                                       changez de dentiste sans hésiter!!

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *